Présentation

  • : COURS de SALSA , KIZOMBA, TANGO et ROCK'N ROLL à DAKAR
  • : Notre devise:" Efficacité et décontraction". Cours de danse sociale à Dakar, avec les disciplines suivantes: salsa on 1, salsa cubaine, kizomba, bachata, tango argentin, rock'n roll/swing
  • Contact
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 19:15

Etymologiquement,   kizomba serait un mot Kimbundu (langue Bantoue dans le nord-est de l'Angola) qui signifie la fête, le jeu, l'amusement, une réunion entre amis.  Aujourd'hui le terme Kizomba désigne autant un style de musique qu’un style de danse. Cependant, historiquement, la danse est un avatar de la musique et en découle directement. 

Cette musique et cette danse se sont diversifiées d'abord dans les pays d'Afrique lusophones (Cap-Vert, Guinée Bissau, Mozambique, Sao-Tomé-Et-Principe), puis dans les pays non-africains (Brésil, Portugal).

 Elles se sont ensuite développées dans les pays non-lusophones (Canada, Grande-Bretagne, Espagne, France, Italie, Pologne, USA,…).

La Musique.

Nous sommes en Angola, les musiciens jouent un style musical appelé semba danse traditionnelle très enlevée .

Arrive le groupe antillais Kassav, inventeur du zouk,  lequel lors de son concert géant à Luanda en 1988fait une énorme impression. Le public et les artistes locaux sont conquis. A partir de cette période, la semba subit une réelle influence. Les musiciens locaux en ralentissent le tempo et y ajoutent la rythmique du Zouk. Cela crée alors un nouveau style musical,  la Kizomba.

La Danse

Eh non, l’arrivée du style musical kizomba n’a pas donné naissance à une nouvelle danse du même nom. Les angolais ont tout simplement adapté leur semba à la musique kizomba, au tempo plus lent. La danse kizomba devient ainsi synonyme de langueur et de sensualité.

La kizomba est une danse marchée ou les pas de base, régulièrement ponctués par la fameuse « marca »,  peuvent s’organiser selon un nombre de temps variable. Mais, c’est  surtout  une danse de connexion ; une parfaite communication doit s’instaurer entre le danseur et la danseuse à travers le guidage et l’écoute.

En pénétrant les différents pays, la kizomba  subit  de multiples influences dont, entre autres, l’introduction de pas de tango. De fait, tout en devenant très technique, elle se décline en plusieurs styles, angolais et portugais notamment, et plusieurs sous-catégories (passada, tarraxinha ...).  A ce propos , il est à présent fort dommage que bon nombre de musiciens estampillent le zouk pour de la kizomba et que par mimétisme les danseurs fassent de même.

(Voir à ce sujet l’excellent  article de Souriya,  «la-kizomba-a-tue-le-zouk»

Partager cet article

Repost0
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 17:55

Posted by Souriya on sept 17, 2011

Alors c’est très triste mais je tenais à déclarer officiellement que la Kizomba a tué le Zouk.

C’est triste mais c’est surtout dommage. Pourquoi ça ? Ben parce que le zouk faisait partie de l’une de ces danses où l’on a pas besoin de cours pour la danser. La salsa, la bachata, le cha cha … toutes ces danses sont « limitées » par des passes qu’on apprend en cours et que l’on doit ressortir en soirées. Du coup, cela laisse très peu de place au freestyle et c’est tout de suite plus dur de danser comme on le voudrait.

Or, le zouk permettait cela. Mis à part rester sur le tempo, en zouk, y’a pas de contrainte :

  • Pas de version Cubaine ou Portoricaine
  • Pas de ligne à respecter
  • Pas de compte tout bizarre avec des 4 et 8 qui n’existent pas

Le zouk, c’est vraiment de l’interprétation musicale personnelle (Encore une citation de Docteur Enchufla, ça). Tu fais ce que tu veux, comme tu veux, et tant que le couple kiffe, c’est parfait.

Alors qu’en Kizomba, y’a des « tangos improbables », genre pas spécialement placés à des moments clés dans une musique. Souvent, je regarde des gens kizomber et y’a toujours un moment où je me dis « mais pourquoi il a placé un porté là ? Y’a eu un break dans la musique que j’ai loupé ? Ou il l’a vraiment placé gratuitement ? ». En plus, leurs figures prennent de la place, genre quand la nana se met en position balaie et qui traverse toute la salle.

Le moment où tu comprends vraiment pourquoi la kizomba a tué le zouk, c’est quand tu vois les gens danser de la kizomba sur du zouk. Alors là, c’est le pompon. Pourquoi danser la kizomba sur de la salsa ou de la house tant qu’à faire ? Pire encore : Si tu tentes de zouker sur de la kizomba … alors là, tu te fais engueuler de ouf.

Comment on fait nous pour rencontrer des nanas ? Rendez nous notre zouk !
Je me souviens, à l’époque, on appelait ça « Le Money Time » … genre la phase de négociation, le « moment où tout se joue ». C’est fini tout ça

En plus, c’est super frustrant parce que si tu veux danser la kizomba, tu ne peux pas y aller « comme ça en freestyle », tu dois prendre des cours. Et ce qu’il faut savoir, c’est que la Kizomba a une petite particularité qui a le don de m’exaspérer : Cela va à l’encontre de tout ce que j’ai appris précédemment. La Kizomba, c’est sur 3 temps, puis des fois, c’est sur 6 temps et encore mieux, parfois sur 4 temps.

Du coup, en cours, tu dois tout oublier et tout recommencer. Même si t’es un « niveau 4″ en salsa, tu dois côtoyer des « niveaux 1″. En soi, ce n’est pas gênant sauf quand tu vois que ces « niveaux 01″ s’en sortent mieux que toi, parce que toi, t’as encore tes automatismes pourris de bachata ou de salsa portoricaine. Franchement, la kizomba nous a retiré à la fois le zouk et tout ce qu’il nous restait de dignité.

Attention, cet article n’est pas un coup de gueule contre la kizomba. Au contraire, j’adore la kizomba (la danse et la musique). Par contre, je trouve vraiment triste que la popularité de la Kizomba se soit développée au détriment du Zouk. Dans un monde idéal, il y’aurait des soirées Salsa/Bachata/Kizomba/Zouk où les danseurs kizomberaient sur de la Kizomba et laisseraient donc les autres zouker sur du zouk.

 

Message à tous les danseurs de Kizomba (les vrais) : Je sais que cet article ne vous rend pas hommage. Tristement, je vous met dans le même sac que les kizombeurs du dimanche qui font littéralement n’importe quoi, mais c’est parce qu’ils représentent 90% des danseurs de kizomba que je croise. Je connais et j’ai vu danser des « vrais kizombeurs » et là, oui, ça me parle. La Kizomba est une vraie belle danse avec ses codes et ses règles, mais qui est dévisagée par tous ces petits danseurs qui s’y mettent juste parce que c’est tendance.

 

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 18:22

Les cours fonctionnent d'octobre à juin, du lundi au samedi. Ils sont rythmés par:

- des soirées Salsa Mix pour pratiquer chaque lundi,

- des dîners et soirées dansants pour partager avec les amis,

- des débats, des conférences et des projections de films de façon ponctuelle.

L'accès au cours se fait via une cotisation mensuelle ou trimestrielle et une adhésion annuelle qui donne droit à une carte de membre. Cette carte permet l'accès à un prix préférentiel aux manifestations organisées par Adaltros.

Durant toute la saison,  un professeur unique est à votre disposition pour garantir une bonne cohérence dans la progression des cours.

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 13:12

Les cours  reprennent en septembre.

Je souhaite d'agréables vacances a toutes et tous et un bon retour aux" partants".

Quelques stages ou sorties seront organisés durant ces deux mois de relâche alors, restez à l'écoute et n'hésitez pas à prendre contact par mail ou Facebook dès fin juillet.

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 12:48

Encore une superbe soirée (voir album photos ci-contre) et... une saison qui se termine snif, snif. Comme chaque année il nous faut dire adieu (au-revoir) à ceux qui partent pour ne plus revenir. Lénore est de ceux-là; sa gentillesse et son humour vont nous manquer. En souvenir de ces années passées en notre compagnie, je lui ai décerné le "soulier d'or" de cette saison de danse. Bonne continuation à toi Lénore et, à bientôt sur un dancefloor.

Ce fût aussi l'occasion de fêter l'anniversaire de notre pétillante Amy, que du bonheur.

Partager cet article

Repost0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 10:59

Super Séjour avec de nouvelles rencontres, des retrouvailles et une ambiance d'enfer à la Bodeguita Espagnola. La salsa prend vraiment son envol à Abidjan!

Ambiance-Bodeg-2.jpg

Partager cet article

Repost0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 10:22

CE VENDREDI 22 JUIN BLOQUEZ VOTRE PLANNING, FAITES-VOUS SEXY ET RENDEZ-VOUS À LA SOIRÉE "SALSA NIGHT SPÉCIALE" POUR VIBRER AVEC DES PROS DE LA DANSE VENUS DE FRANCE, CUBA ET DE LA SOUS-RÉGION POUR VOUS OFFRIR LEUR SAVOIR-FAIRE (COURS DE SALSA) ET LEUR TALENT (SPECTACLE).

Affiche Salsa Night Spéciale

Partager cet article

Repost0
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 12:50

Rappel: Vendredi 8 juin les cours de salsa se tiendront au restaurant Le Bivouac de 19h30 à 20h30.

Partager cet article

Repost0
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 18:42

Apprendre à danser. Un rêve qui peut devenir réalité. Vous n'avez qu'une chose à faire, essayer un cours.

Cours-Mars-2012-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost0
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 19:23

Vêtu d'un survêtement depareillé : pantalon blanc à liseré rouge et haut bleu électrique, casquette bleu foncé, visière à l'arrière, enfoncée sur le crâne, petit, enrobé, il reste planté, immobile, au milieu de l'espace devant le bar.

En vacances en Israël , je suis allée danser à Haifa. Lors de la première danse, j'observe les participants. Sur la piste, une trentaine de danseurs évoluent en portoricaine . Tous ont un bon niveau . C'est d'ailleurs une soirée réservée au niveau avancé. Ce sont visiblement des habitués, bien rodés . Les passes , tout du moins l'agencement des passes , me sont connues . Grâce aux cours de Patrick , je peux les décrypter.

Deux couples , eux , sont en démonstration . Les filles court-vétues, jupette ou micro-short , chausettes hautes retombant sur leurs chaussures dorées à talon haut ;les cavaliers , pantalon moulant , chemise cintrée , bandana noué autour de la tête. Suivent deux minutes de passes apprises par coeur : Démonstration de shines tres precise , gestes en accord parfait lors de leur chorégraphie ,ondulations exagerées , prennent le pas sur le tempo. Bizarre impression de le voir évoluer au ralenti.

Les regards , l'attention se détournent d'eux.

Je suis de nouveau attirée par le personnage coloré devant le comptoir . Entre les fauteuils qui délimitent la piste de danse et l'espace du bar , cinq ou six filles dont une des danseuses "en démo" attendent en file indienne que vienne leur tour de danser avec lui . Son style est fluide, net , sûr et élégant. Sa cavalière , grâce à son guidage, est légère . Elle virevolte. Il ne force pas sa partenaire . Tout le jeu de la danse est dans l'harmonie qu'il crée entre eux : la grâce .

Alors je me lance et prends place dans la file d'attente . C'est mon tour , sourire , main tendue . Guidage du bout des doigts , ferme . Une ou deux fois , j'hésite . Sa main sur l'omoplate , il me remet sur la ligne de danse ou rétablit mon équilibre . D'une légère pression , il stoppe les rotations et m'aide a repartir naturellement. Petits jeux de jambes , il s'écarte , m'invitant ainsi à lui répondre en esquissant à l'unisson quels que pas. A la fin , un peu éssouflée -j'avais quand même , malgré le plaisir de l'envol de cette danse ,un peu oublié de respirer - il me remercie et me montre comment positionner mon bras pour garder un bon équilibre , ni trop haut ni trop ouvert .

Encore émue , je rejoins la piste où un danseur m'invite , puis un autre . Danser avec celui qui squatte l'espace du bar doit être un gage de ...qualité.

Dans un monde où l'apparence est souvent reine , dans celui de la salsa , la beauté de la danse , la technique et l'inventivité vont au delà du "m'as tu vu" . D'ailleurs, en guise d'illustration : quatre filles sont arrivées , trés blondes, trés grandes , trés voyantes . Un tour de piste et elles ont joué "aux fleurs de tapisserie" le reste de la soirée...

Partager cet article

Repost0